Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

PARC NATIONAL DE BAKO - 13 et 14 janvier 2015

Publié le 14 Janvier 2015

On est arrivé à Bako dans un minibus car pas trop certaines d'avoir le bus rouge n° 1 qui n'a pas trop d'horaires ...

Les formalités d'accès au parc faites, on embarque (une fois de plus) avec gilet de sauvetage, sur un petit bateau rapide. On prolonge les rives de la rivière avant d'affronter la mer... Ca remue grave, la mer est agitée... (Mer de Chine) c'est 20 ' mais ça suffit.

L'arrivée au parc, on est motivé pour un premier treck avant le déjeuner et la remise des clés du dortoir.

Tous les sentiers sont balisés de différentes couleurs et la durée est indiquée pour l'aller.

Celui là est déjà très "accidenté" faut sans cesse regarder ses pieds pour pouvoir les poser car c'est plein de racines, ça monte, ça descend. Au bout une jolie crique....

On n'avait pas revu la mer depuis le 26 décembre

On n'avait pas revu la mer depuis le 26 décembre

La cafétéria ouverte, on prend un repas, puis les clés du dortoir et sommes déjà prêtes à repartir....

Sur le chemin que nous avions choisi on croise 2 touristes qui nous le déconseille car trop difficile et surtout compte tenu de l'horaire.

On opte pour une boucle qui nous ramènera au village.

Dommage que l'on ne regarde que ses pieds car nous passons à côté de belles choses, la jungle et ses secrets.

PARC NATIONAL DE BAKO - 13 et 14 janvier 2015
ON A EU UNE CHANCE INOUIE : pas de pluie (ou presque)ON A EU UNE CHANCE INOUIE : pas de pluie (ou presque)ON A EU UNE CHANCE INOUIE : pas de pluie (ou presque)
ON A EU UNE CHANCE INOUIE : pas de pluie (ou presque)ON A EU UNE CHANCE INOUIE : pas de pluie (ou presque)

ON A EU UNE CHANCE INOUIE : pas de pluie (ou presque)

Le soir vers 20H un guide propose de faire une ballade dans la jungle pour y découvrir ce qu'on ne vois presque jamais... araignées, serpents, insectes variés, .... et pour une fois depuis notre voyage : plein de français !!!!!

Au retour des trombes d'eau s'abattent et durent toute la matinée, on nous propose un retour en bateau à 14H avec un treck pour le rejoindre car il ne peut accoster à marée basse.

Pas trop rassurées, mais pas le choix, tout se passe bien et on prend le bus rouge pour rentrer, en demandant gentiment au chauffeur, il nous dépose à 2 pas de notre GH.

On trouve à BAKO des singes NASIQUES : pas farouches ni agressifs, ils ont une particularité un appendice sur leur nez....... Encore quelques espèces qui survivent !!!!!!!!!

le nasique - comme tout animal ça bouge tout le temps -lA
le nasique - comme tout animal ça bouge tout le temps -lA

le nasique - comme tout animal ça bouge tout le temps -lA

un reproche nous vient à l'esprit : Bako n'est absolument pas signalé comme ayant des parcours difficiles et c'est le cas. sr les tracés n'existent aucun signe de précaution particulière et une fois parti c'est vraiment l'aventure jusqu'à l'arrivée, d'ailleurs le personnel ne nous a pas montré le livre où l'on doit inscrire notre choix... et comme c'est la basse saison, il n'y avait pas grand monde sur les chemins........

La pluie dure encore (il est 20H ici)

Commenter cet article